Congrès 2017 - Mot de la Présidente du Congrès

La résistance aux antibiotiques (ATB) constitue, de nos jours, l’une des plus graves menaces pesant sur la santé mondiale, la sécurité alimentaire et le développement. Selon l’OMS plus de 200.000 Enfants meurent chaque année d’infections résistantes aux ATB. Il s’agit  certes d’un phénomène naturel, mais le processus s’amplifie en raison du mauvais usage des ATB et de leur surconsommation tant chez l’homme que chez l’animal. Ceci est à l’origine d’hospitalisations en nombre plus grand, en durée plus longue, de dépenses médicales de plus en plus élevées et de mortalité de plus en plus forte, soit donc une charge très lourde tant pour les familles que pour toute la société. C’est le thème principal de ce cinquième Congrès de SOMIPEV.

Le microbiote  intestinal joue un rôle majeur dans la dissémination de la résistance aux ATB. C’est pourquoi des précautions sont à prendre, à commencer par une grande prudence dans l’usage des ATB, une protection plus particulièrement des sujets à risque, et surtout veiller à des mesures d’hygiène draconiennes, et on n’insistera jamais assez sur le lavage des mains. Ce sera l’objet des conférences d’ouvertures de nos journées et de la première partie du programme : "Encourager des habitudes alimentaires saines chez l’enfant".

L’alimentation également joue un grand rôle dans le maintien de la diversité et du bon fonctionnement de notre microbiote intestinal sur lequel pré et pro- biotiques ont un effet bénéfique, leur inclusion dans le régime alimentaire est souhaitable afin de promouvoir un microbiote sain. Ce sujet sera également largement développé.

Une place aussi importante est réservée aux avancées et développement de cinq vaccins (HPV, Méningocoque, Coqueluche, BCG et Oreillon). Les vaccinations représentent une avancée majeure de la médecine depuis un siècle, les vaccins sont essentiels et les effets secondaires avérés sont quasi absents. Il faut éviter à notre population sa contamination par la défiance vis-à-vis des vaccinations, comme cela se passe dans certains pays au 1er rang desquels la France et nous devons être à l’avant-garde, grâce à une analyse profonde de la situation à la fois scientifique, médicale et sociologique car les risques sont grands pour nos enfants et pour la société toute entière.

En vous souhaitant de tirer un grand profit de ce Congrès, soyez les bienvenus et bon séjour à Marrakech.

Présidente du Congrès
Pr Amina EL MALKI

Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…