Hommage à Feu Docteur Moulay Abdessadek El Idrissi

A la mémoire de Moulay Abdessadek El Idrissi,

Moulay Abdessadek El Idrissi, pédopsychiatre, psychiatre, ancien médecin militaire, enseignant, militant, président de l’Amicale des Psychiatres de Marrakech (APM), Secrétaire général de ALfapsy, membre du bureau de la Société Marocaine de Pédopsychiatrie et de Professions Associées (SMPPA), … est parti dans la nuit, laissant sa famille, ses proches, ses amis, ses collègues, ses patients déconcertés et profondément attristés. Bien sur fidèle à lui même, il s’est retiré sans déranger personne. A l’inverse, il était tout le temps au service de l’autre. Malgré la maladie dont il souffrait et ses conséquences, il est resté accroché à son engagement. Son élégance a permis de garder intact son charisme, son aura et son éloquence. Son intervention et sa participation au dernier congrès de l’Association Marocaine de Psychiatrie du Secteur Publique (AMPSP) étaient caractéristiques de Sadek, toujours attendues et reçues avec intérêt par tous, étaient d’évidence celle d’un praticien, savant et rompu à l’art de la parole. Pensées structurées, précises et concises lui permettaient d’établir des articulations entre les discours des uns et des autres.

La perte de cet incomparable et généreux humaniste esprit aussi éclairant qu’éclairé laissera bien sur un vide désormais difficile à combler au sein de sa famille et de la communauté psychiatrique,… Le Professeur El Idrissi avait à coeur de développer la santé mentale des enfants et des adolescents auprès du plan grand nombre en étant exigent sur leur accompagnement en respectant la déontologie. Il promouvait et fédérait l’échange interdisciplinaire entre les différents acteurs de l’enfance (orthophonistes, pédiatres, psychologues, psychomotriciens, médecins généralistes,…) grâce à l’association qu’il avait créée, Association pour la Santé Mentale des Enfants et Adolescents de Marrakech et du Sud (ASMEAMS) en accordant une importance égale à chaque spécialité tout en apportant humblement sa grande expertise. Il était toujours disponible pour accompagner les jeunes au delà du cadre de son cabinet et notamment dans leur scolarité et a été la pierre angulaire dans la prise de conscience et de l’importance des troubles neurodéveloppementaux et des troubles des apprentissages auprès des plus grandes instances et du grand public, organisant réunions, conférences, ateliers et réflexions dans différentes ville du pays. Il a su insuffler à ses collaborateurs et membres de l’association son énergie et sa volonté de poursuivre ce travail de prévention et d’accompagnement des enfants et adolescents de Marrakech.

Mais si je souhaite lui rendre ici un sincère et très personnel hommage, par delà ses innombrables mérites, c’est que je conserve de cet homme d’une rare bonté d’âme comme d’une exquise élégance morale, le plus ému, le plus beau et le plus reconnaissant des souvenirs ; Sadek dont je ne vanterai jamais la générosité tout autant que la lucidité fut en effet, de tous les combats aux cotés de ses amis au seul nom de l’éthique, de la dignité humaine, de l’inaliénable liberté de pensée comme de parole, en faveur des patients et leurs familles.

Aujourd’hui donc, en ces heures de profonde douleur, que la communauté scientifique, je pleure moi aussi, mon maitre, mon ami, mon confident, mon frère, qui me fit l’infini honneur en ces dernières années de son exemplaire vie de m’accorder aussi toujours intacte et fidèle, sa confiance morale. A lui, à cet homme rare et qui avait mieux compris que quiconque l’importance de pratiquer le Bien envers l’Autre, mon immortelle gratitude.

 
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…